Pourquoi le service militaire a-t-il été supprimé ?

Le service militaire français est aussi connu sous le nom de service national français. Le but de ce programme est de sensibiliser la population aux différentes tâches militaires. Cela peut aller jusqu’à la protection du pays contre les attaques armées étrangères.

Aujourd’hui, le service militaire français est révolu. Il n’est pas supprimé, il est suspendu. Cela signifie qu’il est possible de le faire… de son propre aveu. Avant la suspension de ce programme par le gouvernement français, il fallait le réaliser. C’était une étape obligatoire dans la vie d’un homme.

Il a été créé en 1798 et s’est arrêté en 1997. Durant toute sa période d’existence, cette loi a connu de nombreuses modifications et des changements importants. Plusieurs régimes et hommes politiques se sont succédé ce qui a influencé le service militaire français obligatoire au fil des années.

Les débuts du service militaire en France

Le service militaire a vu le jour, pour la première fois, en septembre 1798. C’est une date importante.

En réalité, le « service militaire obligatoire » est le résultat d’une loi votée par le gouvernement français. La loi Jourdan-Delbrel est celle qui a été adoptée le 05 septembre 1798 et a vu le jour immédiatement.

Tous les hommes n’étaient pas concernés par cette loi. Seules les personnes de sexe masculin âgées de 20 à 25 ans devaient participer au service militaire obligatoire. Le texte indique : « Tout français est soldat et se doit à la défense de sa patrie ».

Ce texte de loi a eu une grande conséquence politique importante. Les armées se sont massivement renforcées. Les compétences militaires étaient meilleures et supérieures aux années passées. Un homme français en a tiré un bon parti : Napoléon Bonaparte. Jusqu’en 1815, il s’est servi de cette loi pour renforcer les armées qui en avaient grandement besoin.

Nous allons aborder les grandes modifications du service national français depuis ses débuts jusqu’à sa dissolution. Nous verrons brièvement les évolutions majeures.

Le Premier Empire

Napoléon profite de son pouvoir pour mettre en place de nouvelles structures et agrandir son pouvoir. Parmi ses obligations, il y a l’armée.

Grâce aux personnes inscrites sur les listes pour effectuer le service militaire, il peut faire un choix. Malheureusement, tout le monde n’est pas accepté. Seuls 30 à 35% des hommes inscrits sur les listes, célibataires ou veufs et sans enfant peuvent participer.

Les communes étaient limitées dans leurs quotas. Sur 100 inscrits, seuls 35 maximum pouvaient faire leur service militaire.

Le service militaire sous Louis XVIII

En 1818, il y a eu la loi Gouvion-Saint-Cyr. C’est la possibilité de mettre en place le recrutement par engagement.

Le principe était d’autoriser les personnes inscrites sur ces listes à se faire remplacer si elles le voulaient, par une autre personne.

La seule condition de cet « échange » était de négocier une compensation financière pour la famille.

Le Second Empire

Le 26 avril 1855, la loi Gouvion-Saint-Cyr connaît un retournement de situation. Les échanges peuvent toujours avoir lieu… mais la compensation financière n’est plus reversée à la famille du remplaçant… mais à l’État.

En réalité, c’est une taxe qui est versée à la Caisse de Dotation de l’Armée. La conséquence immédiate a été une diminution de volontaires et d’hommes intéressés.

La Troisième République

Une déclaration de Léon Gambetta amène le renouveau du service militaire français. Il affirme « que pour tout le monde, il soit entendu que quand en France un citoyen est né, il est né soldat ».

Le service militaire moderne voit le jour. En 1872, la durée est de 5 ans, mais peut être raccourcie de 6 mois à 1 an. La méthode de sélection est toujours basée sur le tirage au sort.

Cependant, la loi de juillet 1872 est celle qui va interdire les militaires au droit de vote. C’est l’émergence de « la Grande Muette ».

En 1889, la durée du service militaire obligatoire a été réduite de 2 années et passe de 5 ans à 3 ans.

La loi Maurice Berteaux du mois de mars 1905 montre un changement significatif du service militaire. On est sur une loi qui va revoir tout en profondeur le service militaire tel qu’il est connu jusqu’à présent. Il n’y a plus de tirage au sort, de remplacements ou encore d’exemptions. Tous les hommes peuvent participer au service militaire pour deux ans.

Ce changement est le bienvenu pour affronter efficacement la Première Guerre Mondiale qui se profile.

En 1913, la loi Barthou fait son apparition. Le service militaire est rallongé à 3 ans. Les hommes peuvent commencer le programme militaire à partir de 19 ans, et non plus à partir de 20 ans.

Par la suite, la durée du service militaire français vacille. On passe à 18 mois en 1923, pour ensuite repasser à 1 an en 1928 et finalement rester à 2 ans en 1935.

Le 17 août 1945 marque un changement important pour les militaires. Ils peuvent récupérer le droit de vote qu’ils n’avaient plus depuis l’année 1872.

La Quatrième République

La durée du service militaire est réduite à 1 an. En 1950, la durée repasse à 18 mois.

La Cinquième République

De nombreuses évolutions ont vu le jour. En 1963, la durée du programme passe de 18 à 16 mois. Puis, 7 ans plus tard, en 1970, le service national passe à 1 an.

Plusieurs modifications ont été menées, mais restent tout de même mineures.

En 1996, c’est le président de la République française, Jacques Chirac, qui a annoncé vouloir la suspension du service national français. Son intérêt est de professionnaliser les armées pour faire monter les soldats en compétences.

Après un grand débat, il a été conclu, fin mai 1996, que les hommes nés avant 1979 devront faire le service militaire selon l’ancienne formule. Petit à petit, l’objectif est de réduire la durée.

Le service national est suspendu pour de bon le 28 octobre 1997. Pour le remplacer, le gouvernement a mis en place une journée d’appel de préparation à la défense, la JAPD. Aujourd’hui, cette journée a été renommée la Journée défense et citoyenneté (JDC).

Le service national n’est pas supprimé. Aujourd’hui, les jeunes français, homme et femme peuvent participer au service volontaire, s’ils sont âgés de 18 à 26 ans. Ils peuvent choisir la durée entre un an et cinq ans.

On retiendra que la raison principale de la suppression de ce programme était de professionnaliser les différentes armées pour faire face à de nouvelles menaces bien plus efficacement (le terrorisme commence à se développer). Cependant, le rapport commandé par Jacques Chirac en 1996 démontrera qu’il y avait beaucoup d’incohérences au sein du service militaire, et qu’il était (peut-être) temps, de l’arrêter.

Jean Pierre Mulot

Jean Pierre a obtenu un master en langues et lettres modernes à l'université de Lyon 6 avec mention très bien... Lecteur assidu et grand aventurier, Jean Pierre gère actuellement les catégories loisirs et militaire du site Armees.com