Comment nettoyer votre arme de poing ?

Aujourd’hui, les armes de poing défensives sont des machines robustes et fiables, mais elles ne le resteront pas si elles ne sont pas correctement entretenues. Bien que la plupart des tireurs seront attentifs à garder leurs armes à feu au sec et sans débris, il n’est pas rare que les armes de poing soient utilisés sans le bénéfice d’un nettoyage régulier et une lubrification adéquate. Tirer avec des armes de poing sales ou sèches (ou les deux) peut entraîner des dysfonctionnements et des dommages permanents.

Pour éviter ces problèmes, les fusils de tir récréatif devraient être nettoyés et lubrifiés le plus tôt possible après leur utilisation s’ils sont entreposés, ou régulièrement s’ils sont utilisés fréquemment. Les armes de poing défensives devraient avoir un calendrier de nettoyage beaucoup plus strict. Ils doivent être nettoyés immédiatement après une séance de tir, entreposés propres, transportés propres et régulièrement vérifiés pour déceler toute accumulation de saleté et les niveaux de lubrification appropriés. Il n’y a aucune raison de sacrifier la fiabilité d’une arme de poing défensive alors que quelques minutes de travail pourraient faire toute la différence.

Avant de nettoyer une arme de poing, il est important de passer un peu de temps à lire le manuel du propriétaire. Si un manuel n’est pas arrivé avec votre pistolet, commandez-en un ou consultez-le en ligne. Les armes de poing nécessitent presque toujours un certain niveau de démontage pour le nettoyage. Assurez-vous de bien comprendre la disposition de votre pistolet, les outils et les procédures de démontage, de remontage ainsi que les points sur le pistolet où le lubrifiant devra être appliqué. Cela vous aidera à éviter d’endommager le pistolet, de lancer des ressorts dans la pièce ou de laisser les parties clés du pistolet non lubrifiées.

Un ensemble d’outils de base pour le nettoyage des armes de poing comprend un solvant pour aider à éliminer le plomb et la poudre, un lubrifiant (huile pour pistolet), une brosse, un porte-pièce et des timbres, et une tige de nettoyage. Quelques autres articles peuvent être utiles, comme une brosse de nettoyage en nylon, une petite lampe de poche, et des cotons-tiges pour les espaces restreints. Au fur et à mesure que vous apprendrez à connaître votre arme à feu, vous découvrirez quels outils supplémentaires sont utiles. Cependant, le processus global de nettoyage reste le même quel que soit le modèle.

Travailler dans un endroit bien ventilé et préparé pour le nettoyage du pistolet. Les produits chimiques et les composés produits par le tir, ainsi que ceux utilisés pour le nettoyage et la lubrification, sont toxiques et doivent être manipulés avec précaution. Une façon rapide et facile de préparer un établi ou une table de travail est de le recouvrir d’un grand sac poubelle en plastique. Couvrez le sac de quelques couches de pages de journaux, puis d’une couche d’essuie-tout. Vous pouvez remplacer les essuie-tout au fur et à mesure qu’ils se salissent. Lorsque vous avez terminé la séance de nettoyage, retournez simplement le sac poubelle à l’envers pour ramasser les débris, l’attacher et le jeter. C’est une bonne idée de porter des lunettes de sécurité et des gants de protection pour réduire l’exposition aux matières toxiques.

Assurez-vous que le pistolet est déchargé et dirigé dans une direction sûre avant de commencer le nettoyage. Nous avons tous entendu parler de quelqu’un qui s’est blessé en nettoyant ses armes. Comme il faut trois éléments pour créer un accident de tir (une arme à feu, des munitions et un tireur), il est logique d’enlever toutes les munitions de votre zone de travail. En plus des considérations de sécurité, les solvants et les lubrifiants peuvent endommager les munitions et provoquer un incendie.

Il est rarement nécessaire de démonter complètement un pistolet pour autre chose que des réparations. Le démontage sur le terrain est le processus qui consiste à démonter partiellement un pistolet pour le nettoyer. Pour les semi-autos, le pistolet est décomposé en ses principaux composants, tels que le canon, la glissière, la tige de guidage, le cadre et le magasin. Les semi-autos ont une grande variété de configurations, alors n’oubliez pas de lire votre manuel. Pour les revolvers à simple effet, le barillet est retiré du bâti. Pour les revolvers à double action, il suffit de basculer le barillet en position ouverte. L’un ou l’autre des trois types d’armes de poing peut vous obliger à enlever la poignée ou les panneaux de poignée dans le cadre du processus de nettoyage.

L’intérieur du canon est l’une des parties les plus importantes d’une arme de poing à nettoyer correctement – et la plus laborieuse. La couche de matière laissée dans le canon après les séances de tir peut réduire la précision du pistolet et corroder les rayures. Pour commencer, fixez une brosse à alésage à la tige de nettoyage. Appliquez du solvant sur la brosse et poussez-la plusieurs fois dans les deux sens à travers l’alésage du fût. C’est une bonne idée d’ajouter du solvant à la brosse une ou deux fois de plus pendant que vous travaillez.

Une fois que l’alésage du baril est bien nettoyé, enlevez la brosse de l’alésage de la tige de nettoyage et fixez un porte-pièce. Attachez une pièce rapportée et faites-la passer à travers le canon. La première pièce sera très sale et devra être remplacée. Tamponner l’alésage avec quelques taches supplémentaires jusqu’à ce qu’elles commencent à sortir du fût avec une apparence relativement propre. Utilisez une lampe pour vérifier l’alésage du canon. Si vous voyez encore de l’encrassement collé à l’intérieur du fût, passez à nouveau la brosse et le solvant, suivi de quelques taches supplémentaires. Enfin, faites passer une pièce propre traitée avec un peu d’huile à pistolet ou de lubrifiant à travers l’alésage. Cette fine couche d’huile protège les rayures de l’humidité.

Ce processus n’est effectué qu’une seule fois pour les semi-autos, puisque vous n’avez plus qu’à nettoyer le fût. Les revolvers, par contre, ont essentiellement un canon long et cinq ou six “canons” courts, appelés chambres, dans le cylindre. Chaque chambre doit être brossée et rapiécée comme le canon. Maintenant, il est temps de nettoyer le reste de l’arme de poing.

Utilisez votre brosse en nylon, avec un peu de solvant, pour frotter les autres parties du pistolet, puis utilisez les chiffons pour essuyer le solvant et le résidu. Soyez minutieux dans votre inspection du pistolet. Si quelque chose a l’air sale, ça l’est. Vérifiez les coins et recoins pour voir s’il y a accumulation d’encrassement. Pour les semi-autos, veillez à bien nettoyer les rainures intérieures de la glissière, sous l’éjecteur et les points de contact entre la glissière et le cadre. Pour les revolvers, gardez l’œil ouvert pour les accumulations autour du cône de forçage, de la face du barillet et du cliquet du barillet. Pour les revolvers à double action, n’oubliez pas de vérifier également sous l’étoile d’éjection.

Il n’est pas nécessaire de mouiller le pistolet avec du solvant. Un petit peu fait beaucoup de chemin. La quantité nécessaire pour le nettoyage et l’endroit où il doit être dirigé dépend du pistolet et de la quantité de coups de feu qu’il a reçu. Tout comme pour votre travail avec les timbres, si vous frottez une zone avec un chiffon ou un tampon propre et qu’elle se décolore, un nettoyage supplémentaire est nécessaire. Essuyer le pistolet de tous les solvants avant d’appliquer les lubrifiants.

Les points de lubrification diffèrent d’un pistolet à l’autre. En général, les semi-autos ont besoin de lubrifiant lorsque les différentes pièces se frottent les unes contre les autres au fur et à mesure des cycles d’action. Les revolvers n’ont besoin que d’un peu de lubrification. Les actions simples ont besoin d’en avoir sur l’axe du cylindre et le cliquet, tandis que les actions doubles ont besoin d’en avoir sur la tige d’éjection et le cliquet du cylindre. La clé est de ne pas trop lubrifier. Trop ne servira qu’à attirer et retenir l’encrassement des armes à feu. L’utilisation de coton-tiges pour appliquer le lubrifiant sur les points clés des semi-autos, et de petites gouttes de lubrifiant aux bons endroits sur les revolvers, fournit juste assez, mais pas trop.

L’alésage du canon est maintenant propre et traité avec une légère couche d’huile. La plupart des pièces du pistolet ont été frottées ou essuyées avec un solvant, puis nettoyées. Les points de lubrification ont été traités conformément aux instructions du manuel. Il est temps de remonter le pistolet. Une fois que tout est remis en place, répétez l’action plusieurs fois pour répartir le lubrifiant uniformément et pour vous assurer que tout fonctionne correctement. Si un lubrifiant suinte des joints, essuyez-le avec un chiffon.

Pour protéger le fini extérieur du pistolet, il a besoin d’une légère couche d’agent de conservation. Appliquer un peu d’huile à pistolet ou d’agent de conservation sur un chiffon propre et essuyer les surfaces extérieures du pistolet, et le processus de nettoyage est terminé. Placer le pistolet dans son contenant verrouillé désigné, nettoyer la zone de travail, puis se laver à l’eau froide et au savon.

Si tout ce récurage et ces frottements semblent prendre trop de temps, ou si vous avez plusieurs pistolets à nettoyer, alors une autre option est disponible. Les nettoyeurs à ultrasons sont des réservoirs de nettoyage électriques qui utilisent une combinaison d’ultrasons et de solvant de nettoyage pour nettoyer de petits objets en peu de temps. Cette technologie a été adaptée pour le nettoyage des pièces de pistolet. Par exemple, la gamme de produits Lock N Load de Hornady offre une variété de nettoyeurs à ultrasons ainsi que des solutions de solvants spécialement formulées pour le nettoyage des pièces de pistolet.

Il est important de noter ici que les solutions de nettoyage utilisées dans les nettoyeurs à ultrasons sont à base d’eau. Et comme nous le savons tous, laisser une arme à feu dans un état humide est une mauvaise idée. Après avoir rincé et séché à fond les pièces du pistolet brossé par ultrasons, une unité de nettoyage par ultrasons peut être remplie d’une solution lubrifiante. Ce deuxième traitement déplace l’humidité restante et laisse les composants recouverts d’un film lubrifiant qui les protège de la rouille.

4.3
37