Comment entrer dans la gendarmerie ?

La Gendarmerie propose un nombre varié de postes accessibles à différents niveaux et recrute sur concours non seulement des sous-officiers de gendarmerie mais aussi des gendarmes adjoints volontaires (GAV), des réservistes et divers autres métiers.

Que vous soyez homme ou femme, si votre vocation est d’entrer à la gendarmerie, lisez attentivement notre article qui vous explique comment intégrer ses différents corps.

Les conditions requises pour entrer à la gendarmerie

Tout candidat qui souhaite intégrer un corps de gendarmerie doit impérativement remplir les principales conditions de recrutement :

  • Détenir la nationalité française.
  • Se trouver en règle avec les dispositions du Code du service national.

Cependant, chaque corps de métier possède ses propres exigences de recrutement aussi il est essentiel de connaître celles qui concernent votre choix.

Quel métier de la gendarmerie exercer ? Les modalités et les conditions

Chaque métier de la gendarmerie possède son propre mode de recrutement et ses exigences particulières.

Sous-officier de gendarmerie

Ses missions

Le sous-officier est un gendarme de carrière recruté sur concours d’entrée. Ses missions sont nombreuses, qu’il exerce dans la gendarmerie départementale ou mobile.

Chargé de veiller à la sécurité des biens et des personnes, de prendre en charge la prévention et la sécurité routière ainsi que les dépôts de plainte, il repère les infractions commises par les citoyens et réalise des enquêtes pour sanctionner leurs auteurs.

Il est également chargé d’assurer la sécurité publique grâce à des fonctions de surveillance ou de régulation de la circulation routière. Il peut encore être spécialisé dans la restauration collective, la gestion logistique financière et humaine, le domaine immobilier, l’armurerie ou l’infirmerie.

Par ailleurs, le gendarme est un militaire qui défend les intérêts de sa nation grâce au contrôle des armes ainsi qu’en assurant la protection de chacun. Enfin, il peut être amené à effectuer des patrouilles et missions à l’étranger.

Les fonctions du gendarme l’amènent à opérer en synergie avec d’autres instances de la sécurité publique comme les pompiers ou la police nationale.

Enfin, il a la possibilité de se spécialiser par la suite dans différents domaines, grâce à l’obtention de concours de plongeur, de motard ou de maître chien.

Comment devenir sous-officier de gendarmerie ?

Pour accéder aux fonctions de sous-Officier de Gendarmerie il faut remplir les conditions suivantes :

  • Avoir une bonne moralité et jouir de ses droits civiques.
  • Être âgé d’au moins 18 ans et de 35 ans maximum au 1er janvier de l’année de passage du concours.
  • Être apte physiquement à exercer.
  • Réussir les épreuves du concours en trois tentatives maximum. Au bout de trois échecs, le candidat n’aura donc plus le droit de passer les épreuves et devra renoncer à sa carrière de gendarme.

Il existe trois types de concours pour ce grade :

  • Un concours externe destiné aux titulaires du baccalauréat ou autre diplôme de niveau IV au moins.
  • Un concours interne pour les gendarmes adjoints volontaires et adjoints de sécurité de la Police nationale qui ont réalisé au moins un an de service au 1er janvier de l’année de passage du concours.
  • Ce concours est également conçu pour les militaires sous contrat des forces armées extérieures à la Gendarmerie nationale qui ont effectué quatre ans de service au 1er janvier de l’année du concours.
  • Enfin, les réservistes de la Gendarmerie sont également concernés sans conditions par ce concours.
  • Un concours voie professionnelle sans aucune condition de diplôme s’adresse aux candidats titulaires d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans.

Une fois le concours réussi, le sous-officier de gendarmerie lauréat réalise une formation obligatoire et rémunérée d’un an à l’école de gendarmerie puis en stage.

Gendarme Adjoint Volontaire (GAV)

Les missions du GAV

Contrairement au sous-officier de gendarmerie, le GAV a pour mission de seconder les sous-officiers de Gendarmerie dans l’exercice de leur métier.

Comment devenir Gendarme Adjoint Volontaire ?

Il est recruté à l’issue de tests de sélection comprenant des questions de français, de culture générale, de mathématiques et de compréhension de textes. Par la suite, à l’issue de sa réussite aux épreuves, il est affecté en école pour y suivre une formation rémunérée de 13 semaines suivie d’une formation complémentaire de 12 semaines au sein de l’unité d’affectation.

Le gendarme s’engage pour un CDD de deux ans renouvelables jusqu’à six ans qui permet de découvrir et de tester ce domaine d’activités sans obligation de s’engager. Il pourra alors, s’il le souhaite, passer le concours interne pour devenir gendarme de carrière.

Pour devenir Gendarme Adjoint Volontaire, il est obligatoire de remplir les conditions suivantes :

  • Être de nationalité française.
  • Être en conformité avec les exigences du Code du service national.
  • Avoir 17 ans et moins de 26 ans à la date de la candidature au concours.
  • Réussir les épreuves de sélection au bout de trois fois maximum.
  • Être reconnu apte physiquement.

Le gendarme adjoint volontaire peut également être recruté dans le cadre d’un emploi particulier (entretien, mécanique, restauration,transport, télécommunication).

Pour cela, il lui faut obligatoirement souscrire aux mêmes conditions que celles énoncées précédemment et passer également un test psychotechnique et :

  • Passer un entretien avec un officier de la Gendarmerie.
  • Être titulaire d’une qualification de niveau CAP au moins ou être titulaire d’une expérience professionnelle en rapport avec l’emploi souhaité.

Réserviste de gendarmerie

Les missions du réserviste

Au service du public, la fonction du réserviste est d’aider l’institution dans ses tâches quotidiennes pour une durée de 30 jours par an maximum.

Le réserviste contribue ainsi à renforcer les effectifs de la Gendarmerie en cas de manifestation provoquant une situation exceptionnelle.

Comment devenir réserviste ?

La fonction de réserviste est un véritable tremplin vers le poste de Gendarme de carrière. Être réserviste permet d’accéder au grade de gendarme sans le baccalauréat exigé pour passer le concours externe et sans être obligé de respecter la limite d’âge de 26 ans requise pour passer les tests de GAV.

Officier de Gendarmerie

Les missions de l’officier de gendarmerie

Cadre supérieur de la gendarmerie, l’officier de gendarmerie organise temps de commandement et de responsabilité.

Comment devenir officier de gendarmerie ?

Pour devenir officier de gendarmerie, il faut passer et réussir le concours destiné aux titulaires d’un diplôme ou titre homologué de niveau I, correspondant au grade de Master.

Les conditions pour passer ce concours sont les suivantes :

  • Être âgé de 27 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours.
  • Être en règle au regard des dispositions du code du service national.
  • Être de nationalité française.

Aspirant de Gendarmerie issu du volontariat (AGIV)

Les missions de l’AGIV

L’Aspirant de Gendarmerie issu du volontariat exerce un métier technique qui consiste à encadrer les gendarmes adjoints volontaires.

Comment devenir AGIV ?

Pour devenir Aspirant de Gendarmerie issu du volontariat, il faut passer des tests de sélection qui consistent en :

  • Un entretien avec un officier.
  • Un test psychotechnique et un test de compréhension de texte.
  • Un questionnaire de culture générale.

Le futur AGIV doit également remplir les conditions suivantes :

  • Jouir de ses droits civiques.
  • Être de bonne moralité.
  • Avoir au moins 18 ans et moins de 26 ans lors du dépôt de la candidature aux épreuves- -Ne pas avoir échoué 3 fois aux épreuves.
  • Être reconnu apte physiquement.
  • Être titulaire au moins d’un diplôme de niveau BAC + 2 ou bien être déclaré apte officier à l’issue de la préparation militaire supérieure de gendarmerie (PMSG)ou bien détenir le grade de maréchal des logis.

Sous-officier du CSTAGN(Corps de Soutien Technique et Administratif de la Gendarmerie Nationale)

Les missions du Sous-officier du CSTAGN

Ce militaire qualifié dans le soutien opérationnel des unités de la gendarmerie est un véritable spécialiste qui manifeste des compétences techniques en restauration ou en atelier automobile.

Comment devenir sous-officier du CSTAGN ?

Le futur sous-officier du CSTAGN doit passer un concours d’entrée et réunir les conditions suivantes :

  • Jouir de ses droits civiques.
  • Être de bonne moralité.
  • Être en règle avec le code du service national.
  • Avoir au moins 17 ans et 35 ans maximum l’année du concours.
  • S’être présenté moins de trois fois aux épreuves.
  • Être reconnu apte physiquement.
  • Être titulaire du Bac ou autre diplôme de niveau IV.