Les 8 meilleurs conseils pour survivre à l’entraînement de base de l’Armée de terre

Vous avez passé les tests de recrutement, passé les examens médicaux et signé un contrat. Maintenant, vous attendez de partir faire vos classes. C’est normal d’être nerveux et excité. La formation de base est une expérience inoubliable. La formation de base n’est pas facile que ce soit physiquement ou mentalement, mais ce n’est pas une expérience horrible. Bien au contraire, elle sera très enrichissante et vous apprendre à dépasser vos limites.

Voici 8 conseils pour vous aider à survivre à l’entraînement de base au combat. Cette liste n’est pas exhaustive, mais ce sont huit des conseils les plus importants que nous pouvons vous donner.

Commencez à étudier avant de débuter votre formation

Vous aurez besoin de vous familiariser avec un certain nombre de documents au moment de vous enrôler dans l’Armée de terre. Il est beaucoup plus facile d’apprendre ces choses avant plutôt que lorsque vous êtes fatigué, confus et stressé. Vos sergents instructeurs vous interrogeront sur place au sujet de la plupart de ces choses et cela vous tiendra à l’écart de leur radar si vous les connaissez déjà.

Être en forme physiquement

Le fait de réussir un test de condition physique de l’Armée de terre au moment de l’entraînement de base vous facilitera la vie. Non seulement l’entraînement physique lui-même sera plus facile, mais vous ne risquerez pas de vous retrouver coincé à faire des exercices supplémentaire alors que vous pourriez faire autre chose, comme avoir 30 minutes de plus de temps personnel.

Préparez-vous mentalement

Vous allez vous faire engueuler. Vous serez stressé. Vous serez fatigué. Vous serez frustré. Vous ferez des erreurs. D’autres personnes feront des erreurs. Vous serez tous punis en tant que groupe, que vous ayez commis l’erreur ou non. Gardez à l’esprit que c’est un grand jeu de l’esprit. Oui, l’armée veut des soldats forts physiquement, mais plus que cela, elle veut des soldats mentalement forts et capables de s’adapter. Ne vous laissez pas atteindre mentalement. Cela fait partie de la formation. Ne vous fâchez pas si l’un de vous fait une erreur. Peu importe qui a fait l’erreur. Garder cela en perspective rend la vie de tous les jours à la formation de base un peu moins frustrante.

Habituez-vous à vous lever tôt

Attendez-vous à vous lever à 5 ou 6 heures presque tous les jours. Cela n’inclut pas le fait de se réveiller la nuit pour monter la garde. Il est indispensable de s’habituer avant d’aller faire ses classes à se lever tôt sinon cela risque de devenir rapidement compliqué.

Buvez beaucoup d’eau

Beaucoup de gens sous-estiment la quantité d’eau qu’ils perdent chaque jour lors de leur préparation militaire. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau pour ne pas souffrir de déshydratation et pour ne pas devoir abandonner une épreuve ou pire encore votre formation militaire.

Ayez toujours l’air occupé

Les sergents instructeurs détestent voir des soldats assis ou debout à ne rien faire. Le fait d’avoir l’air occupé vous empêchera d’être “volontaire” pour des travaux d’intérêt généraux. Travailler sur des détails supplémentaires peut signifier moins de sommeil parce que vous devez vous lever tôt ou rester dehors tard. Si vous avez du temps libre, profitez en pour réviser, nettoyez votre arme, tout ce que vous avez à faire pour avoir l’air occupé. Même si vous ne faites rien ou si vous dormez un peu plus (ne vous faites pas prendre en flagrant délit), donnez l’impression que vous êtes occupé.

Enfermez vos affaires

Pensez à garder votre casier en permanence fermé si vous n’êtes pas juste à côté. Les sergents instructeurs qui passeront lors des revues de chambre ou autres et qui trouveront votre casier ouvert sans personne à côté se feront un malin plaisir dans le meilleur des cas à mettre vos affaires par terre ou pire à les réquisitionner.

Vous rencontrerez aussi des soldats qui sont prêts à voler vos affaires pour remplacer leur équipement et leurs uniformes perdus. Si vous perdez ou vous faites voler de l’équipement, vous êtes financièrement responsable de le remplacer.

Votre instructeur a toujours raison

Habituez-vous à dire : “Oui, chef”.

Les 8 meilleurs conseils pour survivre à l’entraînement de base de l’Armée de terre
4.8 (95%) 32 votes